07 Août
  • By APPT
  • Cause in Africa

Les comptes-rendus d’ateliers

L’échange entre les adhérents est une des principales missions de l’association. Dans le cadre des conventions annuelles, plusieurs ateliers sont proposés pour permettre à chacun de mettre des mots sur les problématiques auxquelles chaque personne peut être confrontée. Toutes les thématiques sont abordées, de la petite enfance, à la paternité.

Adolescence et vie quotidienne

Nous nous sommes retrouvés à 4 animateurs avec environ une vingtaine de jeunes, âgés de 12 à 19 ans, de petite taille. Il y avait également des adolescents de taille classique (frères, soeurs, cousins…). Nous avons commencé par les présentations de chacun et les témoignages du vécu de la petite taille lors de l’adolescence.

A travers cela, les expériences de chaque personne sont ressorties comme par exemple l’importance d’appartenir à un club (sport, loisir, artistique…) pour favoriser l’intégration sociale.

Un des adolescents a amené le sujet : “comment réagir face aux regards des autres dans la rue ?” chacun a livré son témoignage et les personnes les plus en difficulté face à cela ont pu bénéficier des conseils des copains.

L’atelier a duré 1h. Ce fut un moment très enrichissant autant pour les adultes qui l’animaient que pour les jeunes participant. Merci à Alexi, Austin et Catherine pour leur contribution à l’animation de cet atelier. Merci également aux jeunes pour leur présence.

Un vrai moment de plaisir !

Katia B.

Adolescence et orientation professionnelle

Une douzaine de participants, âgés de 12 à 17 ans, étaient présents pour discuter de leurs projets, études et vie professionnelle. La majorité d’entre eux savent ce qu’ils veulent faire plus tard, ils connaissent le parcours qu’ils doivent suivre, ont fait des recherches pour y parvenir. Ils sont conscients de ce qu’ils peuvent ou ne pas faire par rapport à leur capacité physique.

Anthony A.

Grossesse et petite taille

Dans l’atelier, il y avait :

  • 3 jeunes femmes de petite taille
  • une maman d’un adolescent de petite taille qui représentait l’association allemande
  • une maman d’une petite fille achondroplase âgée de 2 ans.

Les femmes ne sont pas venues avec une liste de questions. Elles venaient plutôt pour écouter comment la grossesse chez une PPT pouvait se dérouler, en l’occurrence chez moi. C’est seulement après mon témoignage que des questions m’ont été posées.

Au début j’ai donc parlé du déroulement de mes 2 grossesses, la première en 2007 et la seconde en 2009. J’ai eu la chance d’avoir 2 superbes grossesses, sans complication particulière. J’ai pu aller pratiquement jusqu’au terme pour chacune d’elle. L’achondroplasie de mes 2 enfants a été découverte lors de la seconde échographie aux alentours de 22 semaines.

A travers mon témoignage, j’ai pu rassurer les « futures mamans » de PT…la grossesse n’est pas une maladie et surtout ce n’est pas parce qu’on est enceinte et de PT que l’on doit rester allongée toute sa grossesse. L’une des participantes avait eu cette mise en garde de la part de son gynéco.  A la fin de l’atelier, la jeune femme est repartie « rassurée » par rapport à son projet de grossesse.

Les jeunes femmes m’ont demandé également comment mes accouchements par césarienne s’étaient déroulés. Pour le premier, j’ai eu une rachianesthésie et pour la seconde une péridurale. Les 2 interventions chirurgicales ont été préparées, plusieurs mois à l’avance, avec une équipe pluridisciplinaire (échographe – gynéco – anesthésiste) de l’hôpital d’Orléans. Le jour J, il n’y a pas eu de « surprise ».

La question concernant l’accessibilité du matériel de puériculture m’a été posée. J’avais acheté le matériel (lit, poussette..) dans un magasin de puériculture. Le lit était donc équipé d’un matelas réglable en hauteur et d’une barrière amovible, ce qui était totalement adapté à ma petite taille. De même pour la poussette, il existe du matériel qui permet de promener son bébé en toute sécurité sans pour autant peiner pour le mettre ou l’enlever de la poussette – certaines poussettes sont très basses. Pour la table à langer, j’avais pris un bureau, ce qui est moins haut qu’une table.

J’ai beaucoup apprécié l’animation de cet atelier. A partir de mon témoignage, j’ai pu apporter des réponses à des futures mamans, les rassurer pour certaines.

La grossesse chez la femme de PT est tout à fait possible et pour ma part ça aura été 2 superbes moments de ma vie. Je pense qu’il faut réussir à s’entourer de bons médecins. Même s’ils n’ont jamais suivi de grossesse chez une PPT (ça a été mon cas), les médecins doivent se documenter, échanger avec des confrères dans d’autres hôpitaux pour ne rien laisser au hasard. Ils ont 9 mois pour se préparer!!!

Laurence P.

Moi, papa d’un enfant de petite taille

– Quels sujets ont été abordés ?

Un tour de table pour se présenter. Les principales thématiques ont été:

  • Le ressenti à la naissance de l’enfant (vis à vis de l’enfant, de la fratrie, du couple, de la famille proche, de l’environnement social)
  • Le vécu en tant qu’adulte de petite taille et les liens avec son père
  • Les espoirs vis à vis du futur.

– Combien de participants pour l’atelier ?

Près d’une dizaine de personnes était présente pour l’atelier. Plusieurs jeunes pères d’enfants de petite taille (4), un père de petite taille papa d’une jeune fille de taille classique, 2 hommes de petite taille, un jeune couple mixte ayant des projets d’enfants et une jeune femme de petite taille.

– Que retenez-vous des différents témoignages ?

C’était la première fois qu’un atelier était dédié aux papas et j’avais une certaine appréhension que cela ne démarre pas.

Bien que les profils des participants soient si différents, je retiens qu’après 10 minutes les échanges étaient plein de sincérité et de franchise, Je n’oublierai pas l’écoute des pères les plus jeunes vis à vis de ceux plus expérimentés et également l’émotion d’un adulte de petite taille qui a raconté les liens qui l’unissaient à son père jusqu’à son décès récent.

Othmane EJ.

Parents et petite enfance

Lors des groupes de discussion « parents et petite enfance », animé par des parents adhérents, les échanges ont porté sur la scolarité de l’enfant de petite taille. Les questionnements étaient axés principalement sur la mise en place d’équipements adaptés.

Comment avoir une chaise adaptée ? Est-ce que la chaise sera adaptée aux tables de l’école ? Quels sont les interlocuteurs pour gérer cette mise en place ?

Pour ce thème, deux séances étaient proposées. J’animais avec Philippe la deuxième séance.

Nous avons reçu 12 personnes. Des parents de taille classique et de petite taille étaient présents. Deux familles ont participé aux deux séances. Les nouvelles familles avec un jeune enfant de petite taille sont très demandeuses de ces groupes de discussion.

Pendant ce temps de partage, les parents ne sont plus seuls face à leur questionnement et difficultés du quotidien et entendre les témoignages d’autres familles rassurent les parents novices.

Rébecca T.

Lors de la première séance, nous avons effectué un tour de présentation qui nous a permis de lancer le sujet de l’atelier parents qui se sera focalisé autour de l’entrée de nos enfants à l’école. Plusieurs sujets ont pu être abordés comme les adaptations des  sanitaires, la chaise et la table de classe, le soucis du corset ou d’attelles et le besoin ou non de la présence d’une AVS, la cour de l’école et ses dangers et l’accès aux toilettes.

Même si tous n’ont pu repartir avec les réponses espérées, chacun a pu faire part de son expérience et les conversations ont pu continuer en dehors de l’atelier. Ce qu’il faudra retenir de cet échange est l’importance de parler aux enseignant(e)s, encore plus en maternelle, car c’est la première scolarisation. Il faut que le parent puisse expliquer la différence de l’enfant de petite taille et les difficultés qu’il peut rencontrer. Le but de cette discussion est de pouvoir trouver des solutions ensemble, afin d’intégrer au mieux l’enfant dans sa future classe !

Corinne M.

Sophrologie

En tant que Sophrologue depuis janvier 2017 j’ai voulu vous faire partager ma nouvelle passion. La sophrologie en plus d’être une thérapie brève  qui met en harmonie le Corps et l’Esprit est devenue pour moi une façon de vivre.

Vous avez été très nombreux à participer lors de la première séance et 5 à la 2ème et pour moi c’était la 2ème fois que je faisais une séance de groupe. J’ai vraiment eu beaucoup de plaisir à vous initier et vous faire découvrir ce qu’est la sophrologie.

Après vous avoir expliqué ce que c’était nous avons fait 4 exercices de relaxation dynamique puis un exercice de visualisation. Sans jugement, qui est le socle de la sophrologie, j’ai vu une certaine détente s’installer pour certains et quelques difficultés à lâcher prise pour d’autres.

C’était pour moi une très belle expérience et un joli partage.

Je reste à votre écoute.

Ghislaine D.

Focus football

Cette année, à la convention, une activité football a été mise en place durant les après-midis. Il s’agissait de passer un petit moment sportif et convivial, tous ensemble autour du ballon rond. Cet objectif a été parfaitement respecté puisque nous avons pu assister à des matchs intenses, dans la bonne humeur, mêlant anciens et nouveaux de l’association. Cette activité a aussi permis l’intégration de plusieurs nouveaux jeunes membres de l’appt au groupe. Quel beau facteur d’intégration que le sport!

Alexi D.