C'EST QUOI

LA PETITE TAILLE ?

L’origine de la petite taille peut aujourd’hui être précisément identifiée grâce aux progrès récents de la génétique. Reconnaître le gène de l’affection dont on est porteur permet de mieux identifier la maladie et de mieux la prendre en charge.

À l’heure actuelle, les avancées médicales ne permettent pas de proposer un traitement spécifique et définitif. Ces affections qui retentissent sur la taille sont des maladies rares, et à ce titre mal connues du public et même du milieu médical. Leurs noms, souvent très complexes, portent parfois à confusion, ce qui peut induire des prises en charge mal adaptées. Il est donc important d’établir le diagnostic le plus précis possible pour orienter au mieux le patient. La petite taille peut résulter d’une centaine de causes, de sévérité différente selon les cas. Elle est parfois associée à des spécificités morphologiques qui ont permis de la reconnaître. Ces modifications peuvent également entraîner des handicaps pour les personnes de petite taille.

POURQUOI PARLER DE

« PERSONNE DE PETITE TAILLE » ?

Il est courant que l’opinion publique parle de “nain” pour définir une personne atteinte de nanisme. Ce terme, utilisé comme un nom, pour désigner une personne atteinte d’une de ces maladies, est réducteur et péjoratif car il cantonne l’individu à sa condition. L’expression “personne de petite taille” permet d’éviter un mot encore trop souvent associé à des personnages fictifs, mythologiques et fantastiques. L’APPT privilégie cette expression qui permet de rappeler que le nanisme est une condition médicale très sérieuse, entraînant des complications sévères, ce qui dans ce contexte, ne permet pas l’utilisation du terme “nain”, qui, de nos jours encore, porte trop souvent à sourire et porte atteinte à la dignité de la personne de petite taille